Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 17:08

Le camp national de cette année s'est tenu à Nkayi et ses environs, plus particuliérement dans le district de Kayes et dans le village de Kayes Otino. Avec l'aide du conseillé économique du district de Kayes, une description des lieux nous a été faite. A travers ces lignes, nous rendons aussi fidelement que possible ce tour du dictrict.

Description.
Le district de Kayes a une superficie de 2 300 Km2 avec une population estimée à 11 278 habitants. Il est limité au nord par les districts de Mabombo et Sibiti, au sud par les districts de Boko-Songho et Kimongo, à l’Est par le district de Madingou et à l’Ouest par le district de Loudima. De nos jours, les institutions du district se trouvent au village Kayes Otino. Le district compte 35 grands villages et plusieurs hameaux et campements agricoles. Trois groupes ethniques se partagent ce territoire. La Kamba, groupe ethnique majoritaire, les Kouni et Bembe occupant la rive droite du fleuve Niari.

Brève historique.
Kayes, à l’origine Kayi est issu du nom du chef coutumier KAYI-DIA-NGUMA. L’appellation de Kayi glisse peu à peu avec l’arrivée massive des engagés à l’implantation de l’usine de tapioca en 1935. 1932, ouverture de la station ferroviaire de Kayes. La même année, cette station prend la dénomination de Jacob en mémoire de Léon Jacob, ingénieur du Chemin de Fer Congo Océan (CFCO). 1959, le Poste de contrôle administratif (PCA) de Jacob est crée. 1962, le PCA de Jacob devient la sous-préfecture de Jacob. 1975, la sous-préfecture de Jacob devient le district de Nkayi. 1996, le district de Nkayi devient la commune de Nkayi et est séparé du district de Kayes.

Economie.
La vie économique est rivée sur l'agriculture. Les cultures suivantes sont valorisées: Le manioc, l'arachide, le palmier à huile et la canne à sucre. C'est dans le district que l'on trouve un géant de l'agro-alimentaire au Congo, je cite l'usine d'huile d'arachique HUILKA (Aujourd'hui en ruine car détruite par les ouvriers de la guerre civile que notre pays a connue).

Projections touristiques.
Pour présenter les civilités aux autorités administratives de la sous-préfecture de Kayes, la maitrise du camp le vendredi 18 a rendu visite au Sous-préfet. Des entretiens avec lui, la maitrise a été instruite de plausibilités et pontentialités que regorge la sous-préfecture. Ainsi, il nous a été donné de constater que plusieurs opportunités touristiques sont lattentes dans le district. Dont nous citerons pour l'exemple les safaris et la visites des sites de hyppopotames du fleuve Niari. Ceux-ci sont visibles dans le village de Mvuanzi situé à 14 Km de Kayes Otino. 

Repost 0
Published by Eclaireurs Salutistes du Congo - dans Camps et cantonnements
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 09:36

Durant plusieurs années, les Eclaireurs Salutistes du Congo ont eu des grands moments de camps nationaux ne regroupant que les régions de Brazzaville 1 et Brazzaville 2. Pour mémoire : Kimbedi2001 et Maluku2006. Cette fois-ci, le défi est lancé : Toutes les régions doivent arrivées au camp national Nkayi2009. C’est partant de ce prédicat que les différents commissariats régionaux se sont préparés.

Vendredi 11 septembre 2009, la région du Kouilou démarre de Pointe-noire, conduite par le chef Tigre. Elle arrive à Nkayi le 12 septembre 2009 et trouve logis au poste de Nkayi. Le groupe de Nkayi en atonie encore se réveille avec des nouveaux frères et sœurs dans les bras.

Le samedi 12 septembre 2009, les régions de Brazzaville 1 et de Brazzaville 2, se rendent au rendez-vous du poste salutiste de Potopoto pour passer ensemble la nuit afin d’être à l’aube à la gare centrale du CFCO de Brazzaville. Plusieurs Commissaires et routiers n’ayant pu obtenir une permission d’absence de leurs employeurs passent la nuit avec les délégations. Le dimanche 13 septembre c’est le grand voyage par train de Brazzaville pour la gare de Nkayi.

A partir de 20 heures ces deux régions foulent de leurs pieds la terre de Nkayi, c’est la grande fête sur le lieu de la gare où attendent tous les Louvetaux, Eclaireurs, routiers, Officiers et Cadres présent dans la région du Mayombe. Une heure plus tard, tous, nous nous dirigeons vers le poste de salutiste de Nkayi.

Pour prendre la température des lieux, la journée du 04 septembre a été consacrée à l'exploration de la commune de Nkayi par unité; tandis que la maîtrise du camp allait à la rencontre des différentes autorités civiles et militaires du département. Cette journée s'étant clôturée par un culte après le repas et les consignes d'usage.

Le mardi 05, en premières heures l'ensemble des campeurs s’est dirigé vers Kayes Otino pour l'installation. Ce n'est qu'à seize heures qu'a eu lieu la cérémonie d'ouverture du camp, marquée par la montée des couleurs dirigée par Abeil. Entre autres moments de cette cérémonie, il y a eu lieu: La présentation de la maîtrise et le mot du chef de camp, le mot du chef du village, le mot de circonstance du Conseillé économique du district représentant le Sous-préfet empêché, ouvrant solennellement le camp "NKAYI 2009", la méditation biblique faite par le Major A. MASSENGO et une animation générale.

A partir du mercredi 16 septembre, les journée ont été ponctuées par: Le réveil, le sport, les bains, les corvées, les activités scoutes, les enseignements, les repas, les cultes, les jeux. Les sujets suivants ont été abordés: le scoutisme face aux défis de la connaissance, les avortements, le scoutisme et la guerre, la construction des ouvrages de camp, les signes de piste, le livre de la jungle, l'orientation, élection MISS CAMP NKAYI 2009, feux de camp.

Les critères ont été les suivantes pour l'élection de Miss camp: Cheveux naturels, ténue et amitié scoutes, chant chrétien, chant scout, connaissances générales.

Le samedi 19 septembre, après le petit déjeuner et la visite sur le bac au fleuve, le camp s'est déplacé pour le poste de Nkayi pour une soirée culturelle.

Le dimanche 20 septembre 2009, les campeurs après le bain ont tenu ensemble avec le poste de Nkayi une réunion de parcelle et un cortége de témoignage.

Ces deux activités ont conduit à la réunion de sanctification tenue dans les locaux du centre de santé de l'Armée du salut de Nkayi. C'est au cours de ce culte que la présidente de la maîtrise a solennellement clos le camp national "NKAYI 2009"

Le même dimanche, la délégation du Kouilou a quitté Nkayi tan disque c'est le lundi que celle de Brazzaville est partie de Nkayi pour la localité de Loutété.


Entre autres activités du camp, la maîtrise du camp a tenu ensemble avec tous les cadres présents au camp un colloque sur la lecture du scoutisme par ses pratiquants.

Il est aussi à noter que les officier du département de la jeunesse, les capitaines Edith DIBANSSA et Jean Onésime NKOUNKOU ont pris leur engagement de routier en date du 16 septembre 2009 à Kayes Otino.


Sur le chemin de retour, pendant l'étape de Loutété, Castor a rencontré les responsables du groupe local Jacques Mampouya de Loutété.

 

Repost 0
Published by Eclaireurs Salutistes du Congo - dans Camps et cantonnements
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Eclaireurs Salutistes du Congo
  • : Espace de partage et d'amitié des Eclaireurs Salutistes du Congo. L'éclaireur est l'ami de tous et pratique la fraternité scoute.
  • Contact

Recherche

Liens